Aboubacar Soumah tranche:  »c’est moi qui dirige maintenant le SLECG »

Alors que les élections communales et communautaires sont très attendues début février 2018, la crise dans le secteur éducatif plane toujours. Sur une radio privée, le secrétaire général adjoint du SLECG, Aboubacar Soumah, qui a été récemment suspendu par la centre USTG-SLECG, ne désarme pas.

« C’est moi qui dirige maintenant le SLECG. Le secrétaire général actuel n’est pas un homme responsable et le syndicat, c’est la base », lance-t-il, fort d’un grand soutien des enseignants dans le pays.

« C’est moi qui mène le combat et nous irons jusqu’au bout de nos revendications. Les salaires de décembre 2017 devraient être payés avec l’implication des religieux et avec effet rétroactif. Sinon, ceux qui vont à la retraite ne vont pas bénéficier de cela », argumente-t-il.

 

L’homme, déterminé, compte mettre sa menace de grève illimitée à exécution les jours à venir.

 

Alfa Sow

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.
guineenouvelles.com. Tous droits réservés.