« Accusé » de brader Friguia : Cellou promet de « relancer les activités de l’usine » s’il est élu

Le dernier virage, avant son retour à Conakry, a été pour Cellou Dalein une assiette de promesses. Comme partout où il est passé. Mais celle qui marque le plus porte sur la « relance de l’usine de Frioa », dossier croustillant dans laquelle il est accusé, à tort ou à raison, d’avoir bradé.

 

Mais  le leader de l’UFDG que rapporte nos confrères de guineenews, avait bien son message à passer : « L’usine de Fria, c’était le fleuron de l’industrie guinéenne et même en Afrique, qui employait plus de 3 000 travailleurs. C’est la première fois qu’une usine ferme sans la mise en place d’un plan social. Mais il ne s’agissait même pas de plan social mais plutôt de négocier avec RUSAL pour garantir la continuité de l’usine ne serait-ce que pour la dignité des nombreuses familles dont les revenus étaient tirés de cette usine ».

 

Il dit garder de Fria une ville dynamique, prospère. « Lorsque nous étions à l’université, nous étions fiers de venir passer les week-ends ou les fêtes de fin d’année à Fria. Aujourd’hui, lorsqu’on arrive ici, on est triste de voir cette ville abandonnée à elle-même », y lance-t-il.

 

S’il est élu, Cellou s’engage de faire « tout pour relancer l’activité de l’usine de Fria ».

 

 

Alphonse Léno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.
guineenouvelles.com. Tous droits réservés.