Affaire Bolloré au Togo: l’opposition exige des comptes très vite !

Nouvelle réaction après la perquisition au siège du groupe industriel français Bolloré, près de Paris. Une perquisition effectuée dans le cadre d’une enquête sur les conditions d’octroi des concessions des ports de Conakry en Guinée, et de Lomé au Togo.

A Lomé, le groupe Bolloré avait remporté la concession du terminal à conteneurs en 2010. Cette même année, une filiale du groupe Bolloré, Havas, s’était occupée de la campagne présidentielle du président Faure Gnassingbé.

M. Jean-Pierre Fabre, le président de l’ANC (Alliance nationale pour le changement) et chef de file de l’opposition togolaise, veut demander des comptes aux autorités.

Écoutez-le sur RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.