Affaire carburant: ce coup fil du syndicaliste Amadou Diallo au président Alpha Condé !

La crise post-augmentation du prix du carburant à 10.000 francs guinéens s’enlise, la colère monte chez la population et le gouvernement reste impassible. C’est dans ce contexte marqué par les protestations dans plusieurs quartiers de Conakry que les syndicalistes (CNTG-USTG) et certains acteurs de la société civile se sont réunis pour prendre des dispositions.

A cette occasion, le secrétaire général de la Confédération nationale des travailleurs de Guinée (CNTG), Amadou Diallo, a révélé un échange téléphonique qu’il a eu avec le président Alpha Condé qui était hors du pays.

«Quand nous avons appelé le président de la République en conférence de l’Union Africaine, nous avons échangé. Nous lui avons fait le compte-rendu de ce qui s’est produit, le jeudi 28 juin, par rapport à une éventuelle augmentation du prix du carburant. Très honnêtement quand nous avons dit au chef de l’Etat que son premier ministre nous a dit que le prix du carburant n’est pas à négocier, il a agi négativement en disant qu’il n’est pas d’accord avec Dr. Ibrahima Kassory  Fofana d’un tel comportement. Il a dit qu’il n’a jamais dit que l’augmentation du prix du carburant  n’est pas négociable avec la centrale syndicale», a raconté Amadou Diallo.

Albert Sovogui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *