Afrique du Sud : l’ex-président Jacob Zuma à la barre le 8 juin pour corruption (JA)

Le procès de l’ancien président sud-africain Jacob Zuma, accusé de corruption dans une affaire de vente d’armes vieille de près de vingt ans, a été renvoyé au 8 juin, a annoncé le juge du tribunal de Durban en charge du dossier.

L’audience n’aura duré que quelques instants. « Cette affaire est renvoyée au 8 juin », a annoncé Themba Sishi, juge du tribunal de Durban. Partisans et adversaires de Jacob Zuma étaient venus en nombre autour du palais de justice de la capitale de son fief de la province du KwaZulu-Natal, où un déploiement policier conséquent a été mis en place pour prévenir tout incident.

L’affaire concerne un dossier remontant à la fin des années 1990. À l’époque « ministre » provincial puis vice-président du pays, Jacob Zuma est soupçonné d’avoir touché des pots-de-vin de la part du groupe français Thales, à l’occasion d’un contrat d’armement de près de 4 milliards d’euros attribué en 1999.

Lire la suite dans Jeuneafrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *