Assainissement de Conakry: un député de l’UFR s’agace contre la politique improductive du régime Condé

La campagne d’assainissement de Conakry a été lancée avec fanfare, samedi 30 juin 2018, commune de Ratoma, par le premier ministre, Dr. Ibrahima Kassory Fofana. Mais l’Union des forces républicaines (UFR) est montée au créneau pour dénoncer cette politique improductive.

 

«Je ne sais pas si cette campagne d’assainissement pourra débarrasser la ville de Conakry de ses tas d’immondices», s’agace le député de l’Ufr, Ibrahima Bangoura.

 

«Si le gouvernement ne fait pas son travail en aval de ce que les ménages font en amont, Conakry restera toujours sale. Parce que, jusqu’ici, nous n’avons pas une structure organisée pour ramasser les ordures dans les rues, devant les cours et des concessions. Aussi, nous n’avons pas encore un lieu où mettre ces ordures ni les traiter. Voilà des difficultés auxquelles nous faisons face», dénonce-t-il.

 

D’après lui, si l’on ne règle pas toute la chaîne de production et de traitement des déchets, le problème de l’insalubrité ne sera jamais résolu à Conakry.

 

Albert Sovogui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *