Attente des résultats : le ministre de la Justice met garde contre « tout appel à la violence »

Le message du ministre de la Justice, garde des sceaux, Me Cheick Sako, est clair. Il menace de sévir contre dérapage des leaders politiques dont les discours deviennent choquants en appelant à la haine ou à la violence.

« Au nom de la République que nous aimons tous, je tiens à rappeler certains principes indispensables que tout citoyen doit respecter et surtout les responsables politiques, à savoir :  

L’interdiction de tout appel à la violence, notamment les manœuvres et actes de nature à compromettre la sécurité publique ou à occasionner les troubles politiques graves tendant à jeter le discrédit sur les institutions constitutionnelles, ou à enfreindre les lois du pays.

De tels agissements sont prévus et punis par les dispositions des articles 86, 93, 94, 110 et suivants du code pénal.

En conséquence, en ma qualité de Ministre de la justice et gardien de la Loi dans notre pays, je demande à chacun, quelque soit sa position sociale ou politique de s’abstenir de faire un tel appel. A défaut, les contrevenants s’exposent à la sanction de la loi.

Je sais compter sur l’esprit patriotique et le sens de responsabilité de chacun afin que la quiétude soit préservée dans notre pays.

Enfin, je rappelle aux responsables politiques que toute contestation partielle ou totale des élections en cours doit se faire par les voies légales prévues à cet effet devant la cour constitutionnelle. »

Lisa Bangoura

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.
guineenouvelles.com. Tous droits réservés.