Bantama aux obsèques de Papa Camara: discours pathétique !

Le 9 Janvier 2018, les Guinéens ont, dans la douleur, accompagné Papa Camara à sa dernière demeure. Le chef de l’Etat, les membres du Gouvernement, les membres des institutions républicaines et les dirigeants sportifs étaient tous présents et face auxquels Bantama Sow, le ministre des Sports, de la culture et du patrimoine historique a tenu un discours pathétique. Lisez:

« Permettez-moi de vous inviter avant de tenir mon propos, d’observer une minute de silence pour la mémoire du très cher regretté, Naby Laye CAMARA dit PAPA CAMARA.

Je vous remercie

Nous voici réunis en cette journée du dimanche 7 janvier 2018, partagé entre douleur et amertume pour parler d’un frère, d’un collaborateur, d’un valeureux capitaine, d’un digne fils dela nation Guinéenne, je dirais tout court d’un symbole national, arraché à notre affection le jeudi 4 décembre 2018, j’ai nommé, le très cher regretté Naby Laye CAMARA affectueusement appelé par tous les amis et sympathisants, PAPA CAMARA.

Au nom de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, au nom du peuple de Guinée tout entier, nous adressons les condoléances à la famille biologique ainsi qu’à celle sportive.

Sportif de haut niveau, haut cadre de l’Etat, Papa Camara après avoir pratiqué les sports de mains tel que le basket-ball, le volleyball et le tennis de table le destin va le fixer définitivement dans le football, avec lequel il fera corps tout jeune dans ses premiers clubs de football comme (B.I.C) Bande Internationale du Centre ensuite Anglebert d’Almamya et tapera dans le ballon sur les terrains de fortune comme la cour de la Cathédrale Sainte Marie de Conakry, celle du Château d’eau, la piste, le bord de mer à la plage Péronne et plus tard le stade de la Mission.

Talent né, aux prouesses techniques exceptionnelles, Papa CAMARA à l’instar de certains de ses copains vont être vite repérer par l’entraineur Budaï Lazlo qui avec l’encadrement guinéen ne tardera pas à copter le jeune dans l’équipe ‘’Espoir de Guinée’’ après un stage de plusieurs mois (1970) en Hongrie, en Yougoslavie et en Roumanie sera la future relève et ossature de la sélection nationale de football.

Il évoluera au paravent avec un talent inégalé dans les équipes de football du P.R.L Babady Hadiri, de la Section du 2ème Arrondissement, du C.E.R du 2 octobre, du Lycée 2 aout de Donka, de l’Université Club de Guinée.

Papa Camara, Ballon d’argent de France Football, je cite le talentueux journaliste sportif, mon grand frère Cheick Fantamady CONDE qui écrit dans son ouvrage, ‘’Sport et politique en Afrique, le Hafia Football Club paru chez Harmattan, citation : « Jamais deux sans trois comme l’affirme le dicton bien connu : le football guinéen frôlera une troisième fois en 1976 la consécration continentale avec l’attribution du Ballon d’Argent de France Football au meneur de jeu du Hafia FC et du Syli National, Papa CAMARA. Le Guinéen est devancé d’un seul point au classement de l’hebdomadaire parisien par le Camerounais Roger Milla. Selon toute vraisemblance, les jurés ont accordé leurs préférences au joueur du Tonnerre de Yaoundé arguant de la victoire de ce club en coupe d’Afrique des Vainqueurs de Coupe » Fin de citation.

C’est tout dire de l’artiste du cuir rond, Papa CAMARA, valeureux capitaine du Hafia FC récipiendaire de la « Croix de Chevalier de l’Ordre de Mérite » décerné par le Président Ahmed Sékou Touré au lendemain du doublé en décembre 1975, 2ème finale rempotée contre Enugu Rangers 1-0 à Conakry et 2-1 à Lagos.

Deux années après c’est-à-dire, le 18 décembre 1977, c’est l’apothéose du Hafia Football Club sous la férule de son vaillant capitaine Papa CAMARA qui à la 75ème minute du match face au Heaths of oak alors que le stade baignait dans un silence de cimetière les deux équipes étant à égalité 2 buts partout, Papa CAMARA est au départ et à la conclusion d’une offensive et d’un tir puissant met la balle au fond des filets. Le Hafia FC était champion d’Afrique pour la troisième fois.

Dans sa politique de reconversion, le Gouvernement Guinéen a engagé à la Fonction Publique près de 200 anciens footballeurs.

Pour service rendu à la nation, Papa Camara était fonctionnaire à vie à la Fonction Publique.

Au nom de Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Professeur Alpha Condé consterné et partageant le deuil, nous disons, merci Papa CAMARA, gloire au Hafia Football Club Triple Champion d’Afrique, merci au Syli National, finaliste de la CAN 1976 à Addis Abeba, merci pour les dignes et loyaux services rendus à la nation.

Papa CAMARA, nous ne t’oublierons jamais, nous implorons la grâce divine dans nos prières, puisse Dieu vous accueillir dans son paradis céleste ainsi que tous vos illustres devanciers qui ont porté haut le drapeau.

Repose en Paix Papa CAMARA.

Amen ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.
guineenouvelles.com. Tous droits réservés.