Cellou dresse le bilan d’Alpha: disparitions, meurtres, kidnapping et justice populaire en Guinée

L’insécurité aura été, pour le chef de file de l’opposition guinéenne, la triste réalité de la gouvernance Condé en 2017. Selon Cellou Dalein Diallo, avec les disparitions, meurtres, kidnapping et justice populaire, la question sécuritaire n’aura jamais été aussi préoccupante en Guinée.

« Le kidnapping avec payement de rançons est une forme de criminalité que le pays n’avait jamais connue. Plus d’une douzaine d’opérateurs économiques en ont été victimes ces derniers mois. A l’heure qu’il est, El hadj Abdourahmane Diallo, âgé de 82 ans, est depuis bientôt un mois entre les mains de ses ravisseurs qui exigent une rançon de loin supérieure à ses moyens », dénonce-t-il dans son adresse de Nouvel à ses compatriotes.

Mais, « visiblement, rien n’est fait pour démanteler ces réseaux et mettre un terme à ces nouvelles formes de banditisme et de crime organisé. Nous savons tous que la défaillance de l’Etat est à l’origine de cette insécurité galopante », martèle-t-il avec fougue.

Pour l’opposant, Alpha Condé a complètement démissionné de son rôle régalien de protection des citoyens et de leurs biens.

« L’UFDG, une fois aux commandes, s’attachera à mettre un terme à cette insécurité ambiante notamment par la mise en œuvre d’une politique efficace de formation, de motivation et d’équipement des forces de sécurité », promet Cellou Daein.

Lisa Bangoura

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.
guineenouvelles.com. Tous droits réservés.