Centrafrique : la France va porter ses effectifs à 2 000 hommes

« Cet effort supplémentaire de 400 hommes comprend le déploiement anticipé de forces de combat et de gendarmes français qui participeront ensuite à l’opération militaire de l’Union Européenne dès son déploiement », a indiqué l’Élysée vendredi dans un communiqué.

 

 

La France a finalement décidé d’augmenter son contingent militaire en Centrafrique. Au total, 400 soldats supplémentaires seront envoyés sur place, a annoncé vendredi 14 février l’Élysée, ce qui portera à 2 000 hommes les effectifs de « Sangaris ».

 

« Cet effort supplémentaire de 400 hommes comprend le déploiement anticipé de forces de combat et de gendarmes français qui participeront ensuite à l’opération militaire de l’Union Européenne dès son déploiement », a précisé l’Élysée.

 

L’annonce a eu lieu après un Conseil de défense consacré à la situation en Centrafrique, réunissant autour de François Hollande dans la matinée responsables militaires et ministres concernés (Affaires étrangères, Défense).

 

L’opération « Sangaris » a été lancée par la France en décembre pour aider les 5 000 militaires de l’Union africaine déjà présents sur place à mettre fin aux affrontements entre les ex-miliciens de la Séléka et les anti-Balaka. Mais les violences persistent dans le pays.

 

L’UE doit de son côté déployer 500 militaires sur place. La France sera la « nation cadre » de l’opération.

 

 

 

(Avec AFP)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.