Cocktail de crises en Guinée: l’opposition et un autre syndicat promettent de paralyser le pays lundi

Alors que la crise dans le secteur de l’éducation perdure, le syndicat des ouvriers, UGTG, lance un mouvement de grève générale à partir de lundi 26 février. Et comme si cela ne suffisait pas, l’opposition républicaine prévoit une journée  »ville morte » le même jour pour protester contre la mascarade électorale des élections communales.

L’opposition républicaine s’est réunie ce vendredi autour de son chef de file, Cellou Dalein Diallo,pour prendre une série de mesures. Elle projette une série de manifestation sur toute l’étendue du territoire national à compter du lundi 26 février 2018.

Une manière pour l’opposition de dénoncer la mascarade électorale et exiger la publication des « vrais résultats » issus des urnes lors des élections communales du 4 février.

 

Lisa Bangoura

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *