Conakry: réflexion sur la directive régionale de la régulation postale en Afrique de l’ouest

Le secrétaire générale du ministère des postes et télécommunications et de l’économie numérique, El hadj Morlaye Youla, a procédé mercredi 15 novembre au lancement des travaux de l’atelier pour l’appropriation du schéma directeur et de la directive régionale sur la réforme et la régulation postale en Afrique de l’ouest dans un complexe hôtelier de la place.

L’objectif global de cet atelier est d’améliorer les activités de régulation postale sur le marché guinéen. Elle vise également à sensibiliser les opérateurs postaux sur l’importance de fournir les données et informations relatives au secteur postale.

A l’entame de la cérémonie d’ouverture, le directeur générale de l’autorité de régulation des postes et télécommunication « ARPT », Chérif Adjibou, a exprimé sa profonde gratitude et satisfaction au ministre en charge des postes et télécommunications et de l’économie numérique pour son implication personnelle à l’organisation de ce présent atelier. Il a également remercié tous les participants venus d’ailleurs pour partager leurs expériences avec eux en matière de régulation postale. Selon lui, le marché postal continue d’enregistrer les réformes sur le plan institutionnel mais aussi sur le plan légal et réglementaire au titre duquel on peut citer : l’ouverture du marché à la concurrence.

Pour lui, la principale mission de l’autorité de régulation est de favoriser le développement de ce marché tout en payant l’instauration et en veillant aux respects des principes d’une concurrence saine et loyale.

Par ailleurs, Chérif Adjibou a estimé que le présent atelier est envisagé afin de créer pour les acteurs, un cadre au sein duquel ils vont échanger et s’accorder sur les principes et modalités qui renforcent les activités postales qui se veulent favorables à un développement harmonieux du secteur postal en république de Guinée.

Dans son discours, le secrétaire général du ministère des postes et télécommunications et de l’économie numérique, El hadj Morlaye Youla a, au nom de son Ministre, souhaité la bienvenue et remercié l’ensemble des acteurs qui ont bien voulu répondre présent à cet atelier.

Poursuivant, Elhadj Morlaye Youla a souligné que cet atelier devra servir de cadre pour échanger ensemble sur les défis liés à la régulation et au développement du secteur postal en pleine mutation en Guinée.

Selon lui, le Gouvernement Guinéen à travers le ministère des postes et télécommunication et de l’économie numérique, entend faire contribuer pleinement le secteur de la poste guinéenne à l’essor de l’économie nationale.

Sous le leadership du Ministre Moustapha Mamy Diaby, ce secteur enregistre une nouvelle dynamique. Dit-il. Cette dynamique se traduit par des avancés comme :

-La reforme de cadre légal consacré à la promulgation de la loi L2016/036 modifiant et complétant certaines dispositions de la loi 2005/017 du 08 septembre 2005 relative aux services de la poste.
-La restructuration de la poste guinéenne ;
-La reprise des activités financières en reprise de la poste guinéenne.

Le présent atelier dont l’objectif est d’informer et de sensibiliser les acteurs concernés sur les enjeux d’une régulation postale, s’inscrit en droite ligne avec cette dynamique. En effet, le secteur postal se repositionne petit à petit pour offrir une gamme de produits à valeur ajoutée et jouer un rôle déterminant dans le processus de développement socio-économique par le billet de l’inclusion financière du commerce électronique et en ligne du transport de colis… Pour lui, l’accomplissement d’un tel rôle requière de la responsabilité des opérateurs publics et privés à travers le respect des textes légaux et réglementaires régissant l’exercice de l’activité postale, de l’inéquation mais aussi de la collaboration avec le régulateur afin que le marché puisse exprimer tout son potentiel et que l’économie tout entière en tire le profil maximum.

Pour terminer, il a exhorté les participants à faire de cette journée une belle opportunité d’échanges en vue d’actualiser et d’harmoniser les points de vue et les enjeux de la régulation qui se veut collaboratrice et au service d’un marché postal qui prospère pour jouer sa partition dans le processus global de développement socio-économique de la nation guinéenne.

CCG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.
guineenouvelles.com. Tous droits réservés.