Coupe du monde 2014: Quelles sont les chances des équipes africaines ?

Une nouvelle histoire s’écrira dans quelques mois au Brésil. Une nouvelle fois, l’Afrique partira avec conviction que cette année sera son année. Comme toujours ce sera difficile. Le sort n’a pas ouvert de voie dorée à l’une ou l’autre des cinq équipes africaines.

Le Ghana, quart de finaliste en Afrique du Sud est tombé dans le pire des groupes, Allemagne, Portugal et Etats-Unis. Il devra être au top dès le coup d’envoi. Il commencera par les Etats-Unis qui, pour paraître son adversaire son adversaire le plus facile, avait fait jeu égal en huitième de finale il y a quatre ans avant de s’incliner de justesse. Ensuite ce seront l’un des favoris et un solide challenger. Difficile aussi pour le Cameroun et l’Algérie.

Les Lions Indomptables du Cameroun n’ont plus gagné un match en Coupe du monde depuis 2002 et leur dernière participation s’est achevée sur un triple zéro, trois matches, trois défaites. Ils sont dans le groupe du pays organisateur et favori logique de la compétition, le Brésil. Le Cameroun sur le papier jouera la seconde place avec le Mexique et la Croatie. Simplement y croire ne sera pas suffisant. L’Algérie est aussi dans un groupe d’excellent niveau avec la Belgique, la Russie et la Corée du Sud. Les Fennecs ont des atouts à faire valoir, ils devront jouer leur meilleur football. Les deux meilleures chances de l’Afrique reposent sur la Côte d’Ivoire dans un groupe largement à sa portée avec la Colombie, la Grèce et le Japon. Les Eléphants encaissent peu de buts et sont très efficaces devant. Pour eux, c’est maintenant ou jamais.

Le Nigeria sera le favori de son groupe pour accompagner l’Argentine en huitième de finale. Le champion d’Afrique a les artilleurs pour aller dynamiter les défenses de Bosnie-Herzegovine et iranienne. Le seul danger, un excès de confiance.

Les cinq pays doivent dès à présent se mettre au travail. Profiter des dates FIFA (5 mars et 15 mai prochain) pour trouver les bons adversaires, avoir en tête la formation de base. Mettre en place un programme bien conçu dans les semaines qui précéderont le coup d’envoi, se renseigner sur les conditions climatiques dans lesquelles ils vont évoluer au mois de jeu. Le Brésil est le cinquième pays le plus grand du monde. Oui, il faudra bien préparer l’expédition. Toute l’Afrique attend de la joie et du bonheur.

MKS/mediaguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.