Coupe du monde: Paul Pogba veut  »être le patron de l’équipe de France »

Interrogé par France Football, Paul Pogba a souligné les choix de Didier Deschamps le concernant pour expliquer ses contre-performances avec les Bleus, à quelques jours du début de la Coupe du monde.

Paul Pogba l’avoue lui-même, il peine à trouver ses marques avec la sélection. Le milieu de terrain, dont le rendement avec l’équipe de France fait débat, assure qu’il veut « être le patron » des Bleus mais qu’il n’en a « pas les clés » car n’est « pas toujours dans les meilleures conditions ».

« Faut me dire: qui est le patron de l’équipe de France? », s’interroge-t-il avant d’assener qu' »il y a un manque », dans un entretien à France Football réalisé il y a deux semaines et à paraître mardi, où il parle parfois de lui à la troisième personne.

« Je veux être le patron de l’équipe de France »

Il développe ensuite: « Je peux jouer à droite, à gauche, en sentinelle. Je me sens à l’aise mais ce n’est pas comme si j’étais toujours dans les meilleures conditions. C’est comme si on me disait: « Je veux que tu sois patron » mais qu’on ne me donne pas les clés », ou « Je te donne cette maison mais tu n’as pas les clés » ».

« Paul doit être patron, oui, les gens en dehors le pensent, moi aussi. Je suis un des plus anciens avec Deschamps. Je veux être le patron de l’équipe de France. Mais ce n’est pas que moi. Je veux prendre les rênes de l’équipe mais il faut que je sois aussi dans les meilleures conditions. Je ne dis pas que je veux qu’on change tout pour moi, ce n’est pas ça. Si je dois jouer arrière droit, je le ferai à fond », ajoute-t-il.

« Paul il peut tout faire. Mais si aujourd’hui le coach me dit « Tu restes milieu défensif », je vais faire quoi? J’écoute les médias ou le coach? Je ne contrôle pas tout. Paul, il doit être plus décisif… Je fais des choses que des milieux ne font pas pas mais eux ne sont pas jugés comme ça, juste récupérer des ballons et faire le milieu. Déjà, on me compare avec des 10, des attaquants… », relève aussi le joueur.

« A gauche dans un milieu à trois »

Lors de cet entretien, le joueur demande à l’interviewer: « Toi, t’es le coach de Paul, tu me mets où et tu me dis quoi? Tu veux quoi de moi? ». Le journaliste répond: « A gauche dans un milieu à trois et je te dis de faire ce qu’il faut dans le replacement mais de te projeter car, derrière toi, ça tient la baraque ».

Pogba approuve: « D’accord. Pourquoi? Parce que tu penses que c’est là où je suis le meilleur et que je peux tout casser. Donc, tu veux me mettre dans les meilleures conditions. Je suis plus influent comme ça et je me sens le mieux comme ça, c’est ce que je t’aurais dit. Mais si ce n’est pas le cas, on fait comment? »

Pogba (53 sélections, 9 buts, 7 passes décisives), titularisé vendredi dernier contre l’Italie à Nice (3-1) dans un milieu à trois d’abord à gauche avant de glisser à droite, lors du deuxième match de préparation des Bleus au Mondial 2018, est sorti en fin de partie sous les sifflets, et sa performance a été très critiquée dans la presse.

Le milieu de 25 ans avait déjà annoncé vouloir « prendre les rênes de l’équipe de France » et « être patron, sur le terrain et en dehors du terrain », mi-mai sur Canal+.

 

 

 

BFM avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.