Drame de 2009:  »Pourquoi empêche-t-on le capitaine Dadis de venir en Guinée?  » (Me Bachir Barry)

L’affaire du 28 septembre 2009 continue d’alimenter la polémique en Guinée tant le procès tant attendu pour faire la lumière sur le drame du stade peine à démarrer. Inquiétude, indignation et interrogation s’emparent des défenseurs des droits humains et parents de victimes ou qui se disent victimes.

C’est dans ce contexte que le « collectif des victimes » a sonné l’alerte, lors d’une conférence mercredi 6 juin à Conakry, sur le refus de la justice à entendre certains acteurs clés. Notamment le président Dadis, en exil forcé, qui s’est pourtant mis à la disposition de la justice de son pays.

Le général Sékouba Konaté qui continue à clamer son innocence, se la coule douce en Occident et n’a jamais été entendu sur l’affaire.

Ainsi, Me Bachir Barry, membre du collectif, s’interroge: «pourquoi on empêche le capitaine Moussa Dadis Camara de venir en Guinée alors qu’il est à la disposition de la justice de son pays?»

« Nous pensons que c’est parce qu’on a peur que Dadis vienne dire ici des choses qu’on ne veut pas entendre. Nous devons nous battre pour que Dadis vienne, parce qu’il est l’un des principaux acteurs pour ne pas dire le principal mis en cause dans cette affaire », dit-il.

Il charge, également, le général Sékouba Konaté qui était le ministre de la Défense nationale au moment des faits. Donc un élément clé dans l’affaire.

« On a envoyé deux commissions rogatoires pour entendre M. Konaté. Elles ont toutes les deux été bloquées. Jusqu’aujourd’hui, ces commissions rogatoires n’ont pas été exécutées », dénonce-t-il avec fougue.

Au moment des faits, le n°2 effectif de notre pays, c’était le Général Konaté, parce que Dadis ne faisait rien sans consulter Konaté. »

 

Alfa Sow

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.