Fête de l’indépendance : Le choix de Mamou ne contente pas Labé

La décision du chef de l’Etat de célébrer l’an 56 de la Guinée dans la ville carrefour (Mamou) met un terme aux interrogations que les Foutaniens se posaient il y a quelques jours.

Certes, la nouvelle  qui enchante les citoyens de Mamou  désillusionne certains de la cité de karomoko Alpha mo Labé pour ne pas dire mecontents ou frustrés. Ils étaient nombreux à croire que la capitale de la moyenne-guinée (Labé) allait sans doute bénéficier de la faveur du président. Mais hélas.

Lamine Traoré,  habitant du quartier konkola, militant du parti au pouvoir souligne : ‘‘moi je m’attendais à ce que notre Labé abrite ces fêtes. J’avais l’espoir que la grande route qui traverse mon quartier bénéficie de bitume et beaucoup d’autres choses. Mais comprenons une chose c’est le Fama qui a décidé. Mamou aussi c’est le Foutah. L’important c’est d’honorer ses engagements à l’égard du Foutah. Peut-être l’année prochaine c’est Labé on ne sait  pas les discrétions du président, je ne suis pas content mais qu’est-ce  qu’on peut ?’’

Au centre ville de Labé nous avons croisé Mouctar Diallo, communément appelé ‘‘Vérité’’ : ‘‘Je pense que ça servira de leçon à Labé de faire la différence entre population militante et celle citoyenne. Pensez-vous qu’Alpha Condé va faire plaisir à des citoyens qui ne veulent pas le sentir ? Labé se fait ‘radicaliste’ au moment où il ne le fallait pas. Lorsque le président a rendu visite à Labé au mois d’aout, les populations se sont comportées en militant face à lui et non en citoyen. Tout cela a constitué un test. C’est les conséquences-là qui  viennent de sonner. Mamou bénéficie au détriment de Labé. Si on continue à admettre que nous ne reconnaissons pas Alpha Condé comme président de la république, il va lui aussi adopter les mêmes sentiments à notre endroit. Je le dis à qui veut l’entendre. C’est devenue une tradition à Labé on n’aime jamais un chef et on veut absolument avoir les profits du pouvoir. C’est pas possible monsieur le journaliste !’’

Dans le quartier administratif, au Gouvernorat de la région quelques intellectuels  sont assis. Saisis à propos l’un d’entre eux, Mamoudou Barry,  se dit surpris : ‘‘Je suis vraiment surpris par rapport à cette décision du professeur Alpha Condé. Il a fait miroiter à Labé la fête. Depuis qu’il a eu l’initiative de la fête tournante, Labé avait sollicité après qu’il a décidé que le 54ème  anniversaire se tiendra à Boké. Des lettres ont été amenées au président. En réponse à cette lettre il annonce le 55ème pour Nzérékoré. Cette année il a dit que c’est le Foutah. Et quand on dit Foutah, moi je pense directement à la capitale de la  Moyenne-guinée qui est Labé. Comme ce fut le cas pour la Basse Guinée et la Forêt. Ensuite c’est un esprit de division qui s’affiche entre Mamou et Labé. Parce que les Mamounais apprécieront l’acte posé par le chef de l’Etat. Et quand ceux de Labé vont critiquer, Mamou va s’interposer avec l’idée que Labé s’oppose à ses intérêts.’’

Cette fois le Gouverneur de région Sadou Keita, d’habitude très ouvert à la presse s’est abstenu de tout commentaire. Il ne voit pas la nécessité de ‘‘commenter une décision présidentielle’’.

Désormais la ville carrefour est sous les regards de tous. Et ses habitants attendent de voir les réalisations liées aux festivités.

 

In guinee7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.
guineenouvelles.com. Tous droits réservés.