Guinée: les opposants d’Alpha Condé perdent leurs nerfs pour l’installation des conseils communaux

Des accords politiques arrachés plusieurs mois après les élections communales et communautaires du 4 février, puis décriés par endroits, les conseillers ne sont toujours pas installés. Les opposants au pouvoir d’Alpha Condé font monter la pression au point de perdre leurs nerfs face à un pouvoir moins pressé.

Ils exigent du pouvoir, notamment du ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation d’être fixés sur une date, regrettant que depuis la signature des accords autour du contentieux électoral, rien n’est fait après 3 semaines.

« Nous constatons que malgré la signature de cet accord, le harcèlement contre les responsables des partis d’opposition, contre nos militants, continue même à Conakry et à travers le pays. Jusqu’à présent, nos responsables sont en prison, ils n’ont pas été libérés », s’offusque un opposant.

 

 

Lisa Bangoura

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *