Les opérateurs miniers guinéens exclus du forum guinéo-marocain expriment leur colère

La visite du roi Mohammed VI n’a pas souri à tout le monde.

Elle a plutôt créé un sentiment de frustration chez certains opérateurs économiques guinéens, notamment ceux qui interviennent dans les mines, a-t-on constaté.

El hadj Bouna Keita, le président directeur général de Batax-Bouna international corporation est de ceux-là. Il n’a pas compris pourquoi ils ont été exclus, à la dernière minute, de la rencontre économique qui s’est tenue aux cases de Bellevue alors qu’ils se sont déplacés en grand nombre.

« On nous fait appel pour signer des accords de partenariat, mais à notre surprise rien n’a été fait. Chaque opérateur ayant ses partenaires dans un domaine bien précis, nous étions sur la liste du secteur minier. On nous dit d’attendre et on a attendu longtemps depuis le matin, mais c’est à la dernière minute qu’on a été notifiés que c’est une affaire entre Etat », explique-t-il.

Un autre comme lui pensait que s’ils sont à cette rencontre c’est pour le développement de la Guinée. Mais il pense que ceux qui sont intéressés par le secteur minier veulent le traiter avec l’Etat guinéen.

El hadj Bouna de rebondir : « Nous, nous estimons que nous avions le droit d’accompagner les investisseurs miniers qui veulent travailler dans notre pays. Donc nous sommes finalement venus accompagner ceux qui ont été retenus pour signer des accords avec les partenaires marocains », ironise-t-il.

Ces opérateurs miniers guinéens pointent un doigt accusateur sur la Conseillère à la Présidence de la République chargée du secteur privé, commercial et industriel, Mme Aminata Sylla, qui leur a gentiment notifié qu’ils n’étaient pas concernés par ce forum.

 

Zézé Zoumanigui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.
guineenouvelles.com. Tous droits réservés.