Manifs contre le prix du carburant:  »maintenant, on va se mêler », annonce Cellou Dalein

Les forces sociales et syndicales s’essoufflent face à un gouvernement guinéen de Kassory Fofana déterminé à ne faire aucun compromis sur le prix du carburant revu à la hausse il y a quelques semaines.

Des journées « ville morte » aux manifestations de rue infructueuses, l’Etat guinéen reste intraitable face aux forces sociales et les syndicalistes plus jamais divisés et corruptibles, comme les soupçonnent les citoyens qui savent plus à quel défenseur se vouer.

Mais une lueur d’espoir tout de même: la seule force de mobilisation de masse, l’UFDG, ne compte plus rester indifférente. Ce samedi, le président de cette formation politique de l’opposition Cellou Dalein Diallo, a brisé le silence et s’érige comme défenseur des opprimés.

« On s’en est pas mêlés, mais maintenant on va se mêler. Parce que, nous n’allons pas accepter que le droit de manifester, le droit de s’exprimer soit retiré aux guinéens. (…) Il ne s’agit pas d’une question des forces sociales ou des syndicats, il s’agit de nos droits et de nos libertés. Nous avons le devoir de les défendre. L’UFDG ne restera pas indifférente et l’opposition va se mobiliser », argumente-t-il, rapporté par le site visionguinee.

L’arrestation des acteurs sociaux et des syndicats motive l’implication de son parti contre les agissements du pouvoir Condé.

« Nous devons nous mobiliser et faire en sorte que les droits des citoyens soient respectés », lance Cellou Dalein Diallo.

Lisa Bangoura

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *