Massacres du 28 septembre 2009: première réunion du comité de pilotage pour le triomphe de la vérité

La première réunion du comité de pilotage pour le procès des événements du 28 septembre 2009 s’est tenue ce mercredi 1er août 2018 à Conakry.

Ce comité est composé de 13 membres, avec pour mission, chercher le budget, choisir le calendrier et le lieu où se tiendra le procès.

Le ministre de la Justice, garde des sceaux, Me. Cheick Sako, est également le président du comité de pilotage pour le triomphe de la vérité dans cette affaire.

Il reconnait que « ces événements du massacre du 28 septembre 2009 ont causé la mort de 157 personnes, près d’une centaine de femmes violées et beaucoup de personnes blessées au stade du même nom ».

D’après lui, juger les responsables présumés de ce crime doit marquer une étape décisive dans la lutte contre l’impunité et le renforcement de l’État de droit en Guinée.

Selon lui, après plusieurs décennies marquées par de graves violations des droits humains, l’organisation de ce procès sensible doit absolument tenir compte du contexte national, politique et social, à l’approche des élections législatives et présidentielles en 2020.

Il promet de mettre un vrai dispositif de sécurité pour protéger le lieu du procès, les témoins, les victimes, les magistrats et les greffiers.

« Les magistrats qui seront choisis vont travailler dans une indépendance totale vis-à-vis de toutes les parties engagées dans le procès, pour lutter contre l’impunité dans le pays », rassure Me. Cheick Sako.

 

 

Albert Sovogui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *