Mouctar Diallo : « Nous jouerons notre partition pour améliorer la gouvernance »

A la session inaugurale de l’Assemblée nationale organisée lundi au Palais des Nations, il était bien là. L’Honorable Mamadou Mouctar Diallo, président du parti Nouvelles Forces Démocratiques (NFD), élu député sur la liste nationale de l’UFDG, très serein a confié ses sentiments à notre reporter. Entretien.

 

 

 

 

Kaloumpresse.com : Vous prenez officiellement fonction aujourd’hui en tant que Député de la République. Quel est le sentiment qui vous anime ?

 

Honorable Mamadou Mouctar Diallo : Un sentiment de reconnaissance à l’endroit des victimes de la violence politique en Guinée. Comme vous le savez, pour arriver là, malheureusement un lourd tribut a été payé par des citoyens. Une cinquantaine de jeunes a été tuée, d’autres ont perdu leurs biens et beaucoup d’autres ont perdu leur santé. Je pense à tous ces Guinéens. Je pense à tous ceux qui se battent pour une Guinée unie, démocratique et prospère.  Soyez sûrs que je me battrai avec l’ensemble des députés de l’opposition pour que ces combattants, ces martyrs, soient honorés car nous seront dans la logique du combat pour lequel ils ont fait ces sacrifice.

 

En une phrase, quelle va être la mission des députés de l’opposition Républicaine dans cette Assemblée Nationale ?

 

Nous jouerons pleinement notre partition pour améliorer la gouvernance, élaborer des lois efficaces mais aussi pour contrôler l’action du gouvernement.

 

Ministre de la transition et aujourd’hui député. Peut-on dire que l’élection de Mamadou Mouctar Diallo au Parlement est le sacre du combat qu’il a toujours mené?

 

Non ! Je ne dis pas ça. De toutes les façons on ne se bat pas pour occuper des postes ou avoir des responsabilités. Je me bats depuis l’âge de 15 ans et je poursuis ce combat jusqu’à présent. Je le continuerai jusqu’au bout pour ma Guinée. Je me bats pour des convictions et des valeurs pour lesquelles beaucoup de Guinéens se battent et pour lesquelles d’autres ont d’ailleurs perdu la vie. Le combat que nous menons est de participer à l’effort collectif en vue de construire une Guinée unie, démocratique et prospère.

 

Est-ce que vous êtes candidat à un poste à l’Assemblée nationale ?

 

Non ! Je ne suis pas candidat.

 


On a remarqué l’absence de Kouyaté à la session inaugurale en dépit des discussions que l’opposition Républicaine a bien voulu mener. Un commentaire ?

 

Je ne veux pas faire de commentaires sur ça. Il est libre de prendre la décision qu’il pense être la meilleure.

kaloumpresse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.