Le parti NFD attaqué par l’UFDG? Mouctar Diallo demande à  »voter pour les meilleurs projets de société et non pour l’ethnie »

La fin de campagne pour les élections communales et communautaires du 4 février a été mouvementée à Conakry, notamment dans la commune de Ratoma où les militants surchauffés de l’UFDG ont régné en maitres sur la route Le Prince.

Il parait que le chef de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, était annoncé, de retour de la campagne électorale. Il a demandé que ses militants rentrent à la maison et s’apprêtent à administrer un vote-sanction contre la gouvernance d’Alpha Condé. Il n’a pas été écouté.

Mais dans cette ambiance d’accueil, son ex-allié Mouctar Diallo du part NFD y battait également campagne et mobilisé gros.

Et comme il fallait s’y attendre, il y a eu accrochages. Mouctar témoigne à travers un post sur sa page Facebook.

« Hier vers 17h, lors de notre carnaval meeting, le cortège de NFD a été attaqué par des militants de l’UFDG au rond point de Cosa. Certains de nos militants ont été blessés et des véhicules endommagés. Heureusement, j’avais donné des consignes fermes à nos militants de ne pas répondre aux provocations », dénonce-t-il.

Et de souligner: « NFD est contre la violence, la division et la haine, nous sommes des démocrates et républicains. Nous voulons une compétition électorale civilisée et un jeu politique normal fondé sur les valeurs et les lois. Je demande aux Guinéens de voter pour les meilleurs projets de société, pour les compétences et non pour l’ethnie », lance-t-il.

Alfa Sow

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *