ONG et associations en Guinée: le ministre de l’Administration pose ses conditions !

Le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation, le général Bouréma Condé, vient de rencontrer les représentants des associations et des organisations non gouvernementales pour les sommer de se mettre à jour conformément à la loi du pays.

Selon lui, son département assure et assume la tutelle du mouvement associatif et des ONG évoluant en Guinee, et qu’il est normal qu’une ou des personnes se retrouvent selon des objectifs communs pour un programme à exécuter ensemble, mais dan un cadre légal.

« Il est plus facile d’aider quand vous êtes en groupe au lieu d’évoluer individuellement dans un secteur pouvant permettre aux uns et aux autres d’émerger en groupement. Il était important d’échanger avec le mouvement associatif et les ONG pour s’enquérir du contenu de la loi 013 votée à l’Assemblée nationale, qui donne les directives du mouvement associatif et des ONG en République de Guinee », dit-il.

D’après le ministre Condé, les articles ont été revus au cours de cette rencontre. Mais que très malheureusement, ceux qui doivent défendre la loi et qui se réclament d’elle, sont les principaux et premiers violeurs de cette loi.

Désormais, toute association ou ONG qui évolue sur le terrain et qui n’a pas d’agrément sera interpellée devant la loi.

« Nous avons, dans les lieux de la culpabilité d’escroquerie, un nombre important de détenteurs d’agréments », révèle-t-il.

Albert Sovogui pour guineenouvelles.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *