Oumour Rafiou tué dans un accident: douleur et témoignage pathétique dans la presse

La mort tragique et surprise ce lundi de notre confrère Oumar Rafiou Diallo de la radio  »Bonheur Fm » plonge la corporation dans la tristesse et la douleur, tant le jeune journaliste était ouvert, disponible et jovial. Il a été arraché à l’affection des siens, fauché par est décédé ce lundi 13 novembre 2017 par un accident de moto.

Il est mort alors qu’il d’un reportage au centre-ville de Conakry où il est allé interviewer un acteur majeur de la vie sociopolitique guinéenne.

Les témoignages d’affection ne cessent d’être exprimer sur les réseaux sociaux, comme du président de l’Union des radios et télés libres de Guinée – URTELGUI-, Sanou Kerfalla Cissé, également patron de presse.

« Le 10 novembre tu étais à l’enterrement de mon feu père à Maneah Aujourd’hui, ce 13 novembre tu n’es plus. Oumar Rafiou Diallo tu étais digne. Travailleur infatigable. Joyrnaliste talentueux. Nous te pleurerons pour toujours. Qu’Allah ait ton âme. Amen! », écrit-il, abattu par la triste nouvelle. Mais à ton âme cher Rafiou !

AS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.
guineenouvelles.com. Tous droits réservés.