Projet Bauxite de Koumbia : AMC paye la taxe superficiaire de manière publique et transparente

Lundi 10 février 2014, une délégation d’AMC, menée par le DG Robert Adam, s’est rendue dans les CR de Koumbia et Wendou M’Bour pour remettre publiquement les chèques correspondant à la taxe superficiaire 2014 pour la concession minière du projet Bauxite de Koumbia.

 

En présence, du Gouverneur de Région, le Général Siba Loualamou, du Préfet de Gaoual, des autorités locales et de nombreux représentants de toute la communauté, AMC a remis 2 chèques totalisant un montant de 765.000.000 GNF aux receveurs des 2 CR.

Cette cérémonie a été l’occasion de revenir sur certains points importants pour une relation apaisée et fructueuse entre le projet et les communautés.

Le récapitulatif des dépenses d’investissement 2013 décidés et gérés par les CR a été fait avec notamment des blocs de latrine et un forage à Koumbia, un bâtiment municipal à Wendou Mbour. Ces activités reflètent les progrès accomplis depuis 2 ans dans la gestion du budget investissement par les CR, même si des améliorations doivent encore être apportées en terme notamment de définition des priorités d’investissement et de communication entre les autorités locales et les communautés.

AMC a également rappelé que l’Etat a changé les règles d’utilisation des taxes superficiaires pour 2014 au bénéfice des investissements dans les CR. La préfecture ne perçoit plus que 10% de la taxe et la CR ne peut plus consacrer que 5% de la taxe à son fonctionnement, tout le reste étant dépensé dans des investissements au bénéfice des communautés.

La taxe superficiaire qu’AMC paye depuis 2010 est le 1er des 3 outils financiers permettant à AMC et les représentants de la communauté de travailler concrètement ensemble au développement de la Communauté. Puisque ce travail va se développer pendant plusieurs décennies, il est absolument nécessaire de bâtir une confiance solide entre tous les acteurs. Pour rassurer la communauté, améliorer la confiance d’AMC, il est donc extrêmement important que la CR informe régulièrement de manière transparente concernant les décisions prises, les montants alloués, l’avancée des travaux, les éventuelles difficultés rencontrées.

Ces efforts de communication et d’information viendront s’ajouter à toutes les actions du programme de communication mis en place par AMC depuis 2012. Reposant sur les radios locales, des relais communautaires et l’assistance technique de l’ONG CEFACAM, il a permis d’instaurer un dialogue constructif entre le projet et les communautés, de partager les attentes et inquiétudes des uns et des autres, de chercher ensemble les solutions les plus adaptées dans l’intérêt de tous. C’est ainsi que se construit une relation de long terme harmonieuse.

Ce dialogue permanent est primordial pour préparer la bonne gestion du futur fonds de contribution aux Communautés qu’AMC alimentera en versant tous les ans 1% des revenus bruts du projet, soit le double des exigences du nouveau Code Minier.

Dans son intervention, le Gouverneur de Boké a également insisté sur les efforts à fournir en matière de communication et de transparence de la part des autorités de la CR, tout en rappelant à la communauté que les séances du Conseil de la CR sont ouvertes au publique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.
guineenouvelles.com. Tous droits réservés.