Santé:  »les établissements de soins publics sont transformés en centres de négoces » (nouveau ministre)

Le nouveau (et ancien) ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Dr Edouard Niankoye Lamah, a repris les commandes de ce département stratégique. Conscients des efforts déjà fournis par ses prédécesseurs ces dernières années, il reconnait cependant les immenses défis qui jonchent son chemin.

Il devrait d’abord faire face à la concentration de plus 50% du personnel de santé à Conakry au détriment de l’intérieur du pays.

Aussi, il promet de s’attaquer aux comportements indélicats de certains agents de santé devenus plus mercantilistes.

Car selon lui, les établissements de soins publics sont transformés en centres de négoces au détriment de l’accessibilité des populations et d’une attention accrue à la personne malade.

« Cet état de fait conduit à une morale agonisante dans nos structures et dans nos pratiques de soins. L’absence chronique de certains agents à leurs postes de travail se développe au détriment des principes qui régissent le statut de la Fonction publique. On assiste également à une prolifération illégale et anarchique de structures pharmaceutiques et médicales ne répondant pas aux normes établies. Ce qui constitue de nos jours un véritable danger pour la santé publique. Par rapport à ces chantiers, mon cabinet et moi-même ferons des propositions concrètes au gouvernement et dans les prochains mois », diagnostique-t-il.

En un comme en mille, Dr Edouard Niankoye Lamah promet de soigner notre système de santé et les Guinéens avec méthode et rigueur.

Amara Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.