Tensions à Madagascar: les chefs de l’armée, de la police et de la gendarmerie se font voix…

Dans une déclaration lue par le ministre malgache de la Défense mercredi 2 mai et signée par les chefs de l’armée, de la police et de la gendarmerie, les responsables des forces de l’ordre demandent à l’opposition et au gouvernement de trouver une solution pour mettre un terme aux contestations.

Depuis près de deux semaines, les députés de l’opposition et leurs partisans occupent chaque jour la place du 13-Mai, dans le centre de la capitale. Ils dénoncent l’adoption des nouvelles lois électorales qu’ils jugent favorables au régime et exigent la démission du chef de l’Etat.

C’est le général Béni Xavier Rasolofonirina, ministre malgache de la Défense, qui a pris la parole en personne.

«Nous, responsables des forces de l’ordre, interpellons haut et fort les chefs de partis politiques concernés par les tensions actuelles pour qu’ils prennent leur pleine responsabilité pour trouver une solution, et ce dans les plus brefs délais. Nous lançons un appel à tous les citoyens malgaches à ne plus se laisser manipuler par les politiciens. Ça suffit le sang versé et les pertes en vie humaine. Ne faites pas de l’égoïsme, de la cupidité, de l’amour du pouvoir des raisons pour sacrifier nos compatriotes. Nous serons tous jugés pour nos actes par l’histoire et les générations futures. Nous, forces de l’ordre, déclarons vouloir coûte que coûte la sécurité du peuple. Cela est la priorité du pays.»

 

Lire la suite sur RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *