UFR: le mouvement  »Ton pied, mon pied » en colère contre Sidya Touré

La fraude massive constatée lors des élections communales et communautaires du 4 février dernier est loin d’être digérée par certains militants de partis politique de l’opposition.

C’est le cas de l’Union des forces républicaines (Ufr) de l’ancien premier ministre Sidya Touré dont les jeunes militants ont exprimé ce samedi leur colère contre le vol des voix exprimées dans les urnes au profit du parti au pouvoir, le Rpg-arc-en-ciel.

Alors que Sidya lui-même est à travers un communiqué pour présider l’Assemblée générale hebdomadaire de son parti, le mouvement  »Ton pied, mon pied » a organisé une opération de force pour que l’Ufr s’intéresse aux résultats des élections.

Des jeunes excités à bloc, soutenus par des femmes, ont envoyé un signal fort à leur président qui est proche du pouvoir de ne pas accepter les résultats truqués.

Alfa Sow

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.