Violences intercommunautaires : « L’heure est grave… », dénonce Gandhi de l’UGDD

Après sa tournée à l’intérieur du pays, notamment dans les quatre régions à la rencontre des populations à la base, le président de l’UGDD (Union guinéenne pour la démocratie et le développement), M. Georges Faraguet Gandhi Tounkara, a animé une conférence samedi pour tirer à boulets rouges sur les dérapages politiques entretenus par deux forces politiques en fin de campagne électorale.

M. Gandhi, très pondéré, modeste et visionnaire, était entouré des membres du directoire de campagne de son parti. Il a déclaré que le moment que nous traversons est inquiétant. Il a dénoncé que depuis quelques jours, des attaques fratricides inter-communautaires souillent la vie politique du pays et divisent davantage les Guinéens.

« Cela nous inquiète et nous préoccupe. Déjà dans notre discours de Kindia, nous vous annoncions de façon prophétique cette situation », introduit-il.

L’affrontement de deux blocs politiques extrémistes, à l’occurrence le RPG et l’UFDG, qui ne veulent rien céder l’un pour l’autre.

« Il est important aujourd’hui que chacun se ressaisisse, que nous revenions à la nation, à la Guinée qui est une et indivisible. Chaque fille et fils de ce pays, d’où qu’il vienne, a une partition à jouer dans l’émergence de notre pays», conseille-t-il. Avant de rappeler les uns et les autres à plus de retenue.

Tout comme les forces de l’ordre à plus d’attention, à protéger la liberté, à défendre les citoyens sans distinction au risque de mettre l’unité nationale en danger. Il a invité les Guinéens à se surpasser pour éviter de tomber dans cette guerre fratricide qui peut déchirer le tissu social guinéen et mettre la stabilité du pays en danger.

Mais puisqu’il faut aller aux élections ce 11 octobre, il a invité les populations à voter massivement pour l’UGDD qui, selon lui, est le parti de la stabilité et  d’unité dont la victoire est celle de toute la Guinée.

« Nous mettrons immédiatement un gouvernement d’union nationale dans lequel chaque personne ou parti devrait se reconnaitre. L’heure est grave. Nous appelons au calme, à la sérénité, au patriotisme et nous condamnons ces démarches ethnocentriques et régionalistes  qui ne font que détruire la Guinée. Le peuple de Guinée est fatigué », martèle-t-il avec fougue. 

Vote-sanction

« Il y a eu beaucoup de destructions hier et même des pertes en vies humaines. Cela est déplorable pour notre marche vers la démocratie », déplore Gandhi en faisant allusion aux affrontements survenus dans la capitale guinéenne où militants de l’UFDG et du RPG dictent leur triste loi.

Il demandé au peuple de prendre de la hauteur pour en finir avec les attaques inter-communautaires.

« Je voudrais par avance remercier toutes celles et tous ceux qui comprendront ce message et manifesteront leur vote-sanction demain en votant l’UGDD qui va vous assurer la stabilité. C’est cela dont notre pays a besoin. C’est cette 3ème voix que nous proposons aujourd’hui à la Guinée pour trouver la solution à tous nos maux », promet-il.

 

 

Zézé Zoumanigui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.
guineenouvelles.com. Tous droits réservés.