Violences post-électorales: une voiture de la police incendiée par des manifestants à Baïlobayah

Alors que les résultats des élections communales et communautaires sont toujours attendus, l’heure étant aux décomptes des voix, des jeunes opposants manifestent depuis hier à Conakry et dans certaines villes, notamment à Kindia où un mort a été enregistré.

Ce mardi des violences post-électorales ont repris sur l’axe Hamdallaye-Bambéto-Coza et Cimenterie. Ce qui a plongé cette partie de la capitale, Conakry, fief de l’opposant Cellou Dalein Diallo, dans une paralysie totale des activités, la circulation bloquée.

violences UFDG

En haute banlieue, notamment à Baïlobayah, il voiture de la police a fait les frais. Elle a été incendiée par de jeunes surexcités à bloc et qui n’obéissent à aucun ordre, même de leur bord politique.

Ce qui fait sentir déjà la psychose à l’annonce des résultats d’ici à vendredi prochain comme l’indiqué le président de la CENI qui appelle les uns et les autres à la sérénité et au calme pour privilégier la paix.

Mais l’opposant Cellou Dalein a confirmé d’utiliser tous les recours, y compris la rue pour revendiquer l’application de la loi.

« Nous n’allons jamais accepter que les suffrages que le peuple nous a accordés soient détournés ou annulés, arbitrairement. Cette fois-ci, on ne l’acceptera pas. On usera de tous les moyens pour défendre nos droits », dit-il sur une radio.

Alfa Sow

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *